En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous offrir le meilleur service et réaliser des statistiques de visites.
J’accepteJe refuseEn savoir plus
WAKAE

Courons vers la dépollution des océans ! Marie, elle, a déjà commencé en imaginant Wakae, une marque de vêtements de sport fabriqués à partir de déchets marins. "Wakae" signifie "rester" en swahili, ce qui est à l'image de sa marque car ses vêtements sont bien sûr faits pour durer.

WAKAE
Je vote !
Les votes sont clos
partager ce projet
Son portrait
Découvrez son portrait en vidéo

Lors de son tour du monde, Marie réalise l'ampleur de la pollution marine notamment lors d'une session de plongée en Thaïlande. Déjà sensible aux questions environnementales, elle décide lors de son retour, de changer ses habitudes de consommation, et notamment sa propre garde-robe, en optant pour un dressing éco-responsable. Mais en tant que sportive, Marie a du mal à trouver des marques de sport engagées. Elle commence donc à développer Wakae en 2018.

L’entrepreneuriat est un monde d’entraide, où l’on peut être soi-même et mener son projet comme on l’entend

Marie privilégie les circuits courts. Pour concevoir ses équipements sportifs, la jeune entrepreneure collabore avec Seaqual, une entreprise espagnole qui nettoie les océans et transforme les déchets plastiques en polyester. Le polyester est ensuite tissé, cousu et coloré pour devenir des vêtements de sport respirants et légers, comme les tenues de sports dites classiques. L'entrepreneure espère recycler 250 000 bouteilles en plastique en 3 ans grâce à son idée.

Ce projet a fait de moi une entrep’runneuse

Actuellement, Wakae propose 7 produits pour femme et pour homme mais l'ambition de sa fondatrice est d'élargir sa gamme. Si Marie remporte le Trophée Perle de Lait, elle aimerait organiser des évènements sportifs autour du recyclage des déchets et ainsi construire une véritable communauté de runners engagés sur le plan écologique.

WAKAE
Je vote !
Les votes sont clos
partager ce projet